PROCOMIC

PROCOMIC  – Identification de biomarqueurs de la biocorrosion (2018-2021)

CORRODYS, le laboratoire PBS et le laboratoire GREYC de l’Université de Normandie, et TOTAL se sont associés pour tenter d’identifier de nouveaux biomarqueurs de la biocorrosion de l’acier.

L’acier est très utilisé pour tous types de structures (quais, canalisations, structures offshore…) et dans différents secteurs d’activité tels que le génie civil, les EMR, le milieu pétrolier et le nucléaire. Ces structures doivent faire face à des problèmes graves de Corrosion Influencée par les Microorganismes (« biocorrosion »). Afin d’impulser un nouvel effort dans la compréhension de ces phénomènes, CORRODYS et TOTAL se sont associés au laboratoire PBS/plateforme PISSARO spécialiste de l’étude des protéines et le laboratoire GREYC spécialiste dans l’analyse Raman de composés inorganiques (Université Normandie) dans le cadre du projet PROCOMIC.

Le projet PROCOMIC qui a débuté en mai 2018 pour une durée de 3 ans a pour enjeu l’identification de biomarqueurs spécifiques de la biocorrosion des aciers carbones. L’objectif principal du projet est de mieux comprendre les mécanismes moléculaires de la biocorrosion de l’acier par une approche pluridisciplinaire, allant de l’analyse de produits de corrosion à l’étude des gènes et leur expression sur des biofilms corrosifs en laboratoire. L’intérêt du projet est également de créer un partenariat scientifique fort permettant de combiner des techniques d’analyses fines et puissantes pour mieux appréhender les risques de biocorrosion ou développer de nouvelles stratégies de lutte.

NANOPACT

Nanoparticules polysaccharidiques fonctionnalisées pour l’imagerie moléculaire de l’athérothrombose par Scanner spectral (2016-2020)

NANOPACT a pour objectif de développer un agent de contraste nanoparticulaire polysaccharidique sensible aux rayons X et fonctionnalisé avec le fucoïdane capable de cibler la thrombose vasculaire pour l’imagerie moléculaire du thrombus et de la plaque d’athérome au scanner spectral. La stratégie du projet NANOPACT est basée sur l’utilisation de nanoparticules (NP) biospécifiques injectables permettant à la fois une meilleure hémocompatibilité et une toxicité latérale plus réduite grâce à la nature exclusivement polysaccharidique des nanosystèmes. Ce projet ambitieux répond aux besoins des cliniciens d’accroître les moyens de diagnostic et de suivi de la maladie athérothrombotique.

Polysalgue

Criblage, identification et valorisation de polysaccharides de microalgues (2015-2019)

Le milieu marin est l’une des ressources biologiques les plus sous-utilisées. Dans ce contexte, la diversité des microalgues les rend extrêmement attractives pour la recherche et l’exploitation commerciale de nouvelles sources d’exopolysaccharides. Les exopolysaccharides de microalgues sont encore peu étudiés par comparaison à ceux issus de souches bactériennes, de champignons, de plantes terrestres ou de macroalgues. POLYSALGUE est un projet de recherche interdisciplinaire avec des approches de biochimie, physico-chimie, génie des procédés et microbiologie. Son objectif est d’explorer le potentiel de production de polysaccharides solubles de structures originales par des microalgues de milieux marins et d’eau douce. Il vise à développer les connaissances scientifiques nécessaires pour l’exploitation industrielle de ces exopolysaccharides dans les domaines des hydrocolloïdes et des actifs biologiques.

À lire aussi

Projets FEDER

Découvrez les Projets FEDER : REACT, RN-3A, HYDRA, ORGA-PATHOP, PACMAN & SCAMPI

Financeurs et Partenariats

Tenez-vous au courant de l’actualité