Résumé : Acinetobacter baumanii fait aujourd’hui partie des bactéries les plus problématiques dans le monde. Responsable de nombreux pics épidémiques d’infections nosocomiales auxquelles sont associés de forts taux de mortalité, cette bactérie puise sa pathogénie dans de multiples caractéristiques qui lui permettent ainsi d’échapper au système immunitaire de l’hôte et à la plupart des traitements actuels. Capable d’adhérer à de multiples surfaces, A. baumanii persiste dans l’environnement hospitalier à travers un mode de vie communautaire au sein duquel ses capacités de survie sont exacerbées. Chez les espèces du genre Acinetobacter, le mode de vie communautaire peut prendre deux formes distinctes : le biofilm et la pellicule. Dans la première partie de cette thèse, nous avons cherché à discriminer ces deux modes de vie, chez la souche ATCC 17978, par une analyse protéomique à large échelle. Nous avons confirmé la présence de nombreux marqueurs communs aux deux communautés (transporteurs, systèmes de sécrétion, d’acquisition d’ions, adhésines et pili) et mis en exergue des systèmes spécifiquement reliés à la formation du biofilm (pilus Fim, T2SS, T1SS/pompe A1S_0535-38, LPS/LOS, motif capsulaire) et à celle de la pellicule (Gac). Grâce à l’étude de la souche A. baumannii SDF en mode biofilm, qui présente un génome plus compact, nous montrons que très peu de mécanismes moléculaires sont partagés par les deux souches étudiées. Ce résultat témoigne de la difficulté quant au développement d’un traitement dirigé contre les biofilms A. baumannii. Dans une deuxième partie, nous avons testé deux approches pour prévenir et éradiquer les biofilms à A. baumannii. La première a ciblé le Quorum Sensing (QS), système de communication essentielle à la coordination des cellules. Nous avons pu montrer que les acides gras mono-insaturés (acide palmitoléique et acide myristoléique), au même titre que la virstatine, limitait la formation de communautés à A. baumannii en inhibant l’expression du régulateur abaR nécessaire au QS. Dans une seconde stratégie, nous avons finalement évalué l’action antibactérienne et antibiofilm d’un nouveau composé d’origine naturelle : la squalamine. Dans cette étude, nous montrons pour la première fois qu’A. baumannii est capable d’entrer dans un état de dormance (persistant/VBNC) pour survivre à de fortes doses de ciprofloxacine, mais que la squalamine est capable d’éradiquer ces cellules persistantes grâce à des concentrations inférieures à la concentration hémolytique. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01962946

BRICS Publications 2022

LOU Y, SCHAPMAN D, MERCIER D, ALEXANDRE S, DE E, BRUNEL J-M, KEBIR N, THEBAULT […]
Lire la suite

BRICS Publications 2021

Le, C. Arnoult, E. Dé, D. Schapman, L. Galas, D. LeCerf, and C. Karakasyan (IF=6,98) […]
Lire la suite

BRICS Publications 2020

BOU HAIDAR N, MARAIS S, DE E, SCHAUMANN A, BARREAU M, FEUILLOLEY MGJ, DUNCAN A.C […]
Lire la suite

BRICS Publications 2018

NICOL, M., ALEXANDRE S., LUIZET J.B., SKOGMAN M., JOUENNE T., SALCEDO S. and E. DE. […]
Lire la suite

Polysaccharides fonctionnalisés par des composés d’origine naturelle aux propriétés antioxydantes et antibactériennes

Marie-Carole KOUASSI - 2017

Financeurs et Partenariats

Tenez-vous au courant de l’actualité